laurentcabrol.com

Le site officiel

DES FLEURS SOUS HAUTE SURVEILLANCE

Si vous êtes en vacances à la montagne, prenez garde à ce que vous cueillez. Car certaines fleurs sauvages sont des trésors protégés et en faire un bouquet peut vous mener… en prison !

En Savoie, par exemple, vous trouvez plus de 2 500 espèces différentes. Un véritable sanctuaire de la flore. Et parmi elles, 185 fleurs sont interdites de ramassage. Inutile donc de cueillir :

Le chardon alpinum
Le lys blanc
L’edelweiss

Sans oublier le sabot de Vénus et les 28 sortes d’orchidées sauvages…

Et la loi est particulièrement stricte… et peut vous punir sévèrement. Les peines peuvent aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 9 000 € d’amende. “Des peines qui peuvent être doublées en cas de récidive”, précise Daniel Jerfaud Valentin, garde des réserves naturelles.

Ces mesures draconiennes sont la résultante de nos abus. Trois randonneurs sur quatre revenaient de promenade avec un bouquet de fleurs sauvages. Pour avoir ramené 11 pieds de sabot de Vénus, un mécanicien savoyard s’est trouvé devant un tribunal correctionnel et a du verser l’équivalent d’un mois de salaire.

Daniel Jerfaud Valentin et ses collègues ont conscience du rôle délicat qu’ils tiennent dans les montagnes. Et s’ils vous surprennent en “flagrant délit de bouquet”, ils sauront faire la différence entre le ramasseur de bonne foi et les autres. Ils vous conseilleront toujours la photo plutôt que l’original.